Actu NationaleInterview
A la Une

ADEL BENTOUMI, conseiller principal du PDG :“NAFTAL souhaite acquérir une petite flotte de véhicules électriques »

Le conseiller principal du PDG de NAFTAL, Adel Bentoumi nous livre dans cet entretien sa vision du devenir du véhicule électrique en Algérie, des moyens de recharge des batteries qui seront disponibles au niveau des stations NAFTAL mais aussi et surtout les préparatifs de l’entreprise publique pour être “à jour “ et au service des futurs acquéreurs de ce nouveau moyen de locomotion

Entretien réalisé par : Nadir Kerri et Khelil Abderrezak

Selon une étude que votre entreprise a réalisée, 45% des automobilistes interrogés veulent acquérir un véhicule électrique . Pouvez-vous nous en dire davantage?

Effectivement. C’est une étude qui a été réalisée sur un échantillon de 1013 algériens de plus de 18 ans, de différentes catégories socio- économique et à travers plusieurs wilayas du pays, 66% des automobilistes interrogés sont prêts à utiliser, immédiatement ou à court terme, un véhicule électrique, 45% d’entre eux veulent acquérir un véhicule électrique alors que 24% restent indécis.

Selon toujours cette étude, les quatre freins ou obstacles face à l’émergence des véhicules électriques, soulevés par les automobilistes indécis, nous pouvons citer l’absence d’expérience dans l’entretien et la réparation de ce type de véhicules (31%), suivie par l’absence des bornes de rechargement rapide (30%), le prix des véhicules électriques comparé aux véhicules thermiques (22%) et enfin la crainte d’absence de pièces de rechange (18%)

Donc à travers les chiffres que donne cette étude, notre pays ne peut être en retrait de cette révolution du véhicule électrique même si les les freins ou obstacles soulevés dans cette étude sont légitimes

Absolument. Les freins ou obstacles soulevés par cette étude sont légitimes . Mais Permettez moi de partager avec vous quelques chiffres sur l’évolution fulgurante du véhicule électrique au niveau mondial.

Fin 2020, il y a 11, 2 millions de véhicules électriques (VE) à travers le monde dont 600.000 bus, et 400.000 utilitaires. Cela dénote que le VE est en train de se généraliser à travers le monde .

En 2020 toujours, le marché des véhicules à combustion a connu une régression des ventes de moins 16 % à cause du Covid 19 ( confinement ) , des multiples arrêts de la production au niveaux des usines alors qu’en même temps les ventes des VE ont connu une augmentation de 41 % à travers le monde.

Au premier trimestre 2021 , les ventes de VE ont connu une augmentation de 140%. Il y a des incitations des Etats et des constructeurs automobiles qui proposent des VE à des tarifs intéressants surtout les chinois qui offrent des mini citadines en VE à des prix se situant entre 3500 à 5000 dollars pour certains modèles.

Il faut savoir que des centaines de milliards de dollars ont été investis par les constructeurs automobiles dans les R &D ( recherches et développement) dans le VE, les véhicules à hydrogène, les batteries et les bornes de recharge. 18 parmi les 20 plus grands constructeurs automobiles sont prêts à faire le pas et passer le cap du véhicule à combustion. C’est une question de temps. Cela sans parler Le véhicule thermique, c’est bientôt la fin

ADEL BENTOUMI en compagnie d’un de nos journalistes

Donc pour notre cas, on est obligé de suivre cette tendance

Nous n’allons pas changer la politique mondiale. Nous sommes obligés de nous adapter à cette situation. C’est pour cette raison que chez Naftal, nous avons décidé de supprimer le plomb et d’offrir aux clients le carburant sans plomb. Cela va nous permettre de protéger l’environnement et la santé de nos concitoyens en faisant par la même occasion des économies dans les importations de carburants et simplifier la gestion du carburant. D’autres parts, nous sommes entrain de développer le GPL qui est un carburant très respectueux de l’environnement et  d’installer des panneaux photovoltaïque au niveau de plusieurs stations services

Qu’en est-il de la première borne de recharge de Chéraga?

C’est une borne expérimentale. C’est un premier test pilote pour nous à vrai dire. Nous sommes en train de découvrir un nouveau métier qui est très proche du nôtre certes mais un nouveau métier.

Chez Naftal, le véhicule électrique est un risque que nous avons transformé en opportunité. Si vous ouvrez un capot d’un VE vous n’allez trouver que la bouteille du lave glace et des composants électriques. Nous vendons du lave-glace, certes comme nous vendons du lubrifiant et du carburant. C’est une opportunité parce que nous allons installer des Fast charge au niveau des stations Naftal. Vous allez trouver, comme c’est le cas dans plusieurs pays à travers le monde, des bornes de charge au niveau des supermarchés et des grandes surfaces afin d’inciter le client à venir faire ses courses chez eux et le fidéliser . C’est du marketing et le client a tout son temps pour recharger son véhicule. Au niveau des stations services , le client doit recharger son véhicule le plus vite possible . C’est pour ces raisons que les recharges rapide ou Fast charges sont indispensables 

Vous devez savoir qu’en 6 mois, la technologie des bornes de recharge a considérablement évolué. Il y a des bornes de recharges qui peuvent atteindre les 350 KW . C’est à dire que vous pouvez faire “un plein” en recharge en 5 minutes

Pour une borne de puissance de 100KW par exemple, le véhicule rechargé pendant 15 minutes, peut avoir une autonomie de 139 KM. Pour une borne de puissance de 350 KW, le véhicule rechargé pendant 15 minutes peut avoir une autonomie de 486 KM. Il faut toutefois recharger son VE entre 20% et 80% comme demandé par les constructeurs automobiles. C’est comme les smartphones

Donc; il n’y aura pas que Amimer Energy

Cette borne expérimentale a été mise à notre disposition par l’entreprise Amimer Energy pour faire des tests. D’ailleurs, les tests techniques sont positifs. L’opération nous a pris 10 jours pour l’installation de cette borne. Il y aura je pense d’autres fournisseurs. Naftal a lancé une pré-qualification pour établir une short liste des éventuels fournisseurs et attend un retour de la part des candidats intéressés. NAFTAL a besoin de plusieurs fournisseurs pour bâtir son réseau de bornes électriques.

Nous allons lancer, par la suite, l’acquisition et l’installation des bornes de rechargement électrique au niveau de son réseau en équipant au minimum une station par wilaya et en prévoyant d’installer des bornes de recharge ultra-rapides dans les stations autoroutières.

Borne de recharge expérimentale  installée par l’entreprise Amimer Energy à Chéraga

Donc il y aura des bornes un peu partout à travers le pays

Il y aura au moins une station-service dans chacune des 58 wilayas qui sera équipée d’une borne de rechargement électrique, en plus des stations autoroutières (autoroute Est-Ouest), au nombre de 32. Notre objectif est d’arriver à une centaine de bornes à travers tout le territoire

Au niveau des wilayas qui possèdent un parc automobile plus important, il y aura un nombre plus élevé de bornes de recharge. Cela veut dire que NAFTAL va répondre à toute demande émanant des détenteurs de VE

Est ce que NAFTAL va acquérir une flotte de véhicules électriques?

Bien sûr que oui. Nous attendons le Ok des pouvoirs publics pour l’importation des véhicules neufs. Pour Naftal, il est indispensable d’avoir une flotte de véhicules électriques afin de nous adapter à cette nouvelle technologie et montrer l’exemple.

Quel sera le prix d’un KW? Est-ce que vous avez une estimation? 

Nous n’avons pas d’estimation mais le prix souhaité par notre entreprise sera proche de celui d’un plein de GPLc

Est-ce qu’il y aura des facilités pour acquérir un véhicule électrique?

Il devrait avoir des incitations afin de promouvoir ce genre de véhicules en supprimant ou en diminuant par exemple les droits de Douanes, la TVA et la taxe sur véhicule neufs et inciter ainsi les automobilistes à acquérir des véhicules électriques. Si chaque acteur prend en charge les quatre freins ou obstacles soulevés par cette étude, je pense qu’il n’y aura aucun problème pour le développement du véhicule électrique en Algérie

Adel Bentoumi conseiller principal du PDG de NAFTAL


Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé en Automobile/Directeur de Publication Autojazair

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page