Actu Nationale

Autojazair vous souhaite une bonne année 2018

Le secteur de l’automobile en Algérie traverse, depuis fin 2014, une véritable zone de turbulence qui n’en finit  d’ailleurs pas. Des dizaines de milliers d’emplois ont été perdu, des show-rooms ont été fermés et des marques ont changé de main alors que d’autres, beaucoup d’autres, ont disparu de la scène nationale.  2017 comme 2016 et avant elles 2015, a été une année difficile aussi bien pour les concessionnaires automobiles que pour la presse spécialisée. Beaucoup d’assembleurs automobiles s’en sortent assez bien avec des véhicules dont les prix ont doublé et une disponibilité qui fait défaut pour de nombreux modèles. Cette situation fait le bonheur des revendeurs qui ont refait leur apparition et qui arrivent à « arracher » leur quota et à augmenter les prix des véhicules avec une différence de 400.000 à 500.000 DA et une disponibilité immédiate pour  de nombreux modèles. L’année 2017 n’est pas encore finit que le groupe des 5+5 fait son entrée. Une dizaine de concessionnaire automobile choisit par le chef du gouvernement pour amorcer l’assemblage automobile et voila que cette liste fait polémique dans le milieu des concessionnaire automobile. primo par l’absence de Global Group qui assemble déjà des camions et bus Hyundai et des véhicules Kia mais aussi  par l’absence de critères de sélection des 5+5 qui n’ont pas été mentionnés dans la note du chef du gouvernement . Heureusement que le gouvernement semble décidé de revoir cette liste et d’y ajouter, pourquoi pas, d’autres prétendants à l’assemblage automobile. Espérons que 2018 sera une bonne année avec son lot de surprises, d’essais, de nouveautés et de scoop pour nos lecteurs. BONNE ANNÉE 2018.       

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé en Automobile/Directeur de Publication Autojazair

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page