Actu Nationale
A la Une

Projet des feux tricolores à Alger: De la poudre aux yeux

User Rating: Be the first one !

Le projet d’installation des feux tricolores “intelligents “ au niveau de 200 intersections de la Capitale, n’est en fin de compte que de la « poudre aux yeux ». Des annonces pour « amadouer la foule » comme dirait l’autre. Sinon comment expliquer que ce projet qui date de plus de 30 ans tourne toujours en rond et se retrouve au stade des « annonces protocolaires »
Début février 2019, le directeur des Transports de la wilaya d’Alger, avait fait état de l’entrée en service, fin février en cours, de 25 carrefours pilotes “intelligents” dans la wilaya d’Alger, dans le cadre de l’exécution de la première phase du projet algéro-espagnol portant sur la mise en place d’un nouveau système de régulation du trafic routier et d’éclairage public.
Dix mois après cette annonce, rien n’a été fait. Au contraire, les rares feux tricolores au niveau de l »algérois sont soit hors service soit arrachés ou détériorés laissant les automobilistes dans une totale anarchie.

Doté d’une enveloppe de 19 Mds DA, ce projet dont la réalisation, en 3 phases, est prévue sur 55 mois, est confié à la société mixte algéro-espagnole mobilité et éclairage d’Alger (MOBEAL), composée de l’Etablissement de gestion de la circulation et du transport urbain (EGCTU), de l’Etablissement de réalisation et de maintenance de l’éclairage public de la wilaya d’Alger ainsi que de deux entreprises espagnoles spécialisées.
Le responsable de la wilaya a ajouté que ce projet “ambitieux” permettra de connaitre le trafic routier en temps réel, d’améliorer les conditions de déplacement, réduire la durée des voyages et tenir informé les usagers de la route via Internet.
Soulignant que la réception et la mise en marche des feux tricolores intelligents sur l’axe Place du 1er mai (Sidi M’hamed) – Belouizdad constituent la première phase, M. Ouezzane a expliqué que la zone pilote sera raccordée “temporairement” à un mini centre pilote au niveau de l’unité ETUSA de la Place du 1er mai afin de bien s’imprégner des particularités de ce système intelligent et de l’utilisation de nouveaux outils technologiques.
En attendant la concrétisation de ce projet avant 2050, les automobiles sont confrontés au quotidien à une anarchie indescriptible

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé en Automobile/Directeur de Publication Autojazair

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page