Actu Nationale

Véhicules neufs: Les opérateurs invités à déposer leurs dossiers

Excellente nouvelle pour les algériens avides de véhicules neufs. Le Ministère de l’Industrie vient d’inviter les prétendants à l’importation de véhicules neufs à déposer leur demande d’inscription au niveau du secrétariat technique du comité chargé du traitement des demandes pour l’obtention d’agrément

Dans un communiqué disponible sur son site internet ( https://www.industrie.gov.dz/), le ministére de l’industrie précise que les dossiers de demande sont à déposer « les Dimanche et Mardi, jours de réception, au niveau du siège du Ministère de l’Industrie, 4ème étage, 02 rue Ahmed bey, Immeuble Le Colisée Alger ».

Chute de l’occasion et prix du neuf abordable pour la petite citadine en entrée de gamme

Cette annonce de dépôt des dossiers constitue un véritable séisme au niveau des marchés des véhicules d’occasion dominés par les rabatteurs et autres “ suceurs de sang”. Les véhicules d’occasion et autres assemblés chez nous et qui se vendent au prix faramineux connaissent déjà un début de baisse des prix qui va s’effondrer dans les jours et semaines à venir.

Nous n’aurons plus à entendre ou à lire qu’une ATOS année 2006 s’est vendue à 900.000DA ou que la nouvelle ACCENT est proposé par les “SEMSAR” à 3.600.000 DA alors qu’elle se vendait avec la marge bénéficiaire et la surfacturation à 1.960.000 DA.

Enfin, cette décision du département de Bacha devra accélérer le processus de délivrance d’ agréments pour l’importation de véhicules neufs. Il faudra toutefois passer par différentes étapes afin de pouvoir voir entrer le premier véhicule après des années d’absence. Les concessionnaires ayant obtenu le fameux sésame devront importer des véhicules prototypes pour les homologuer au niveau de la direction des Mines de la wilaya où se situe le siège social de l’entreprise. Par la suite, le concessionnaires devra ouvrir une ligne de crédit (LC), déposer 120% de la somme représentant le premier quota d’importation, et patienter entre un mois à 45 jours pour le transfert de la somme vers les comptes du constructeur comme l’exige une loi qui date de 2017. Ce dernier se chargera , après vérification , de la fabrication des véhicules commandés ou, s’ils sont disponibles au niveau de son parc, de les embarquer sur le bateau en partance vers notre marché.

Certains modèles en entrée de gamme, qui feront  leur entrée chez nous,  seront abordables pour le commun des algériens  avec des prix qui varient entre 1.500.000 et 1.600.000DA. Une lueur  d’espoir se profile à l’horizon cond. 

Wait and see

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé en Automobile/Directeur de Publication Autojazair

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page